Niveau : Débutant / intermédaire
Support : la vidéo

Dans cette vidéo on va voir comment passer du petit format au grand format.
Pour que tout se déroule sans problème, voici 4 points à préparer avant de commencer :

Conception de l’image

Vous allez sûrement partir d’une image ou d’un croquis que vous avez réalisé.
Vous allez ensuite déterminer la taille du grand format.
Puis concevoir la maquette en petit à l’échelle.
Par exemple vous voulez faire un format de 100cm x 200cm.
Votre maquette sera au format 10 cm x 20 cm par exemple.

Dans mon cas je voulais un format horizontal aux dimensions de ma vidéo pour que le dessin rentre bien dans le cadre au moment de le filmer.

Votre maquette se basera sur un croquis détaillé, une photo, ou un photomontage. Il vous suffit de tracer un cadriage par dessus pour faire la mise au format en grand.
Vous pouvez utiliser pour votre maquette des logiciels comme photoshop ou pixlr. Pixlr est gratuit c’est une version simplifiée de photoshop en ligne.

Les outils pour dessiner :

Les outils que j’ai utilisé pour dessiner dans la vidéo, sont une série de crayons qui va du plus clair au plus foncé. On commence par les plus clairs et secs.

Le 6H et le H
Idéale pour commencer le dessin et placer tous les éléments du dessin rapidement.
Ils servent également à traiter les valeurs de gris clairs.

Le HB
Il se place entre les plus crayon clairs H et les plus foncés B. C’est un crayon intermédiaire pour traiter les valeurs de gris moyenne.

Le 2B, 5B et 6B
Ces crayons gras servent à placer les valeurs de gris les plus sombres.

Votre support pour réaliser le grand format :

Vous aurez besoin, au moment de vous lancer dans le grand format, de plusieurs choses.
Admettons que vous faite un format de 1m x 2m, vous aurez besoin d’un plan de travail de cette taille au minimum.
Il faut également que le support soit parfaitement lisse, au risque d’avoir des grumeaux et un effet de texture apparaitrons, comme quand vous placez une pièce de monnaie sous une feuille et la noircissez avec un crayon pour voir apparaitre le motifs sur la feuille.

Dans mon cas la surface de ma planche de bois a des aspérités, du coup j’ai acheté un rouleau de tapisserie premier prix sans texture.
J’ai scotché 2 couches de papier et ensuite j’ai placé mon papier kraft par dessus.

Vous pouvez également vous procurer du carton plume, c’est léger à porter et c’est parfaitement lisse. Son prix est abordable si vous n’avez pas de support appropriés.

J’ai utilisé un rouleau de papier kraft de 1m sur 10 pour 5 euros chez Rougier & Plé. C’est pas mal pour tester un grand format sans dépenser trop d’argent.

Vous aurez besoin long bâton de bois et d’un mètre pour dessiner le cadrage sur le grand format.

Outils d’agrandissement :

Et enfin les outils qui vous permettent de procéder à l’agrandissement. Il y a donc la technique de la mise au carreau. Procédé utilisé depuis des siècles par les artistes et la moins couteuse.

Ce procédé s’est amélioré avec la chambre noir, appelé aussi caméra obscura ou l’image va être projeté. C’est à partir de ce système que la photographie fera son apparition.

Et plus récemment le projecteur vidéo, c’est exactement le même principe que la chambre noir cité plus haut, ça projette une image. En revanche ça demande un peu d’investissement, environ 400euros

Et du café et de la bonne musique, parce qu’on est partis pour dessiner sur plusieurs jours.

 

Je vous avoue que c’est la première fois que je réalise un aussi grand format.
La je ne sais pas si ça va marcher. normalement j’ai pris toutes les précaution et bien pensé mon image en amont.

Vous verrez à la fin de la vidéo le résultat !

à la semaine prochaine même heure même jours.
Samedi à 11h30

D’ici là portez-vous bien

Niveau : Intermédiaire
Support de cours : votre imagination

Bonjour à tous,

C’est la deuxième vidéos ou j’invite quelqu’un à dessiner avec moi.
J’aime bien ce qu’elle fait et c’est une amie.
Elle publie des dessins sur son instagram, allez-voir, c’est beau !
https://www.instagram.com/choubeauce/

On va voir qu’il est possible de faire de la BD quand on a pas le temps.
Chloé aime la BD du coup elle a trouvée un moyen original d’en faire sans que cela lui prenne beaucoup de temps.
On commence par ses dessins, ses couleurs, ses outils et recherches pour enrichir son univers.

Et ensuite, comme on aime bien mettre en pratique devant vous ce que l’on dit, on tentera de faire une planche de BD en moins d’une heure !

Cette planche se fera en 4 étapes :

  1. le storyboard
  2. le dessin
  3. l’encrage
  4. et les couleurs

Place maintenant à chloé !

Ses sources d’inspirations :
Le couple Kérascoët.C’est un nom d’artiste, créé en 2000, d’un couple de dessinateurs d’illustration, de bande-dessinée et d’animation français, composé de Marie Pommepuy, née en 1978 à Brest et Sébastien Cosset, né en 1975 à Paris.
Leurs site web : http://kerascoet.fr/

Niveau : Ninja de rue
Support de cours : le mur

Cette semaine, une vidéo spéciale parce qu’elle présente un nouveau concept de vidéo…et un comparse dans le dessin !
Depuis pas mal de temps, j’ai envie de parler du graffiti et là, l’occasion se présenta toute seule. J’ai rencontré Deal, on a très vite échangé sur le dessin, normal, il a toujours un stylo à la main pour dessiner tout en discutant. Très vite je me suis retrouvé à ramasser des dizaines de feuilles remplit de tag, graff et autre gribouillis. Pour s’amuser, j’ai proposé à Deal de faire une vidéo !

Quelques notes sur le graff et les points abordés dans la vidéo
Graffer c’est aller peindre dans la rue. Dessiner des graffitis dans votre carnet de dessin ne fera pas de vous un graffeur.
Graffer est dangereux. Cela demande d’être entouré et dans une bonne condition physique.

Le graff c’est aussi plusieurs pratiques et plusieurs visages :

  • le style vandale : Graf avec un lettrage simple, conçu pour être réalisé rapidement en recouvrant une grande surface.
  • le style fresque : Graff réalisé en plusieurs étapes, à plusieurs ou seul, en un ou plusieurs jours.
  • le tag : signature au marqueur. Travail sur la signature pour une exécution, une recherche du mouvement parfait au marqueur.

Très bon visionnage !

Références cités dans la vidéo :

Paradox :

Daim :

Bonus
10 meilleurs graffitis artists

 

Je remercie GiaMil pour les musiques utilisées dans la vidéo : https://soundcloud.com/arno-nyme

L’instagram de deal : https://www.instagram.com/d34le/

Pour changer des articles et des cours de dessin, je vous ai préparé une vidéo en speed drawing (dessin accéléré) sur l’anatomie.

En ce moment j’apprends à dessiner l’anatomie ducoup vous allez avoir des nouvelles vidéos sur ce thème. Je prépare également une formation complète à ce sujet. Vous pouvez suivre mes progrès sur mon Instagram : https://www.instagram.com/saaaaaad/

Une vidéo sur le street art avec un street artiste est en cours de production, j’en dit pas plus… à la semaine prochaine 😉 !

 

 

Niveau : intermédiaire
Support de cours : fiche à télécharger

Pourquoi comme un débutant ? Parce que si vous êtes ici c’est que vous avez forcément quelque jours, mois ou années de pratique. Et vous n’avez pas forcément réussit à dessiner un corps humain avec facilité, il y a toujours des zones d’ombres.
Ceux qui s’intéressent au dessin du corps humain éprouvent toujours des inconforts au moment de dessiner.

Par quoi commencer ? Détecter les zones du corps les plus difficile à dessiner.

C’est surement le cas pour vous, j’ai toujours eu du mal à dessiner facilement les corps au niveau du bassin. J’ai également remarqué d’autres zones difficile pour moi :

  • La série épaules, cou, tête (de face, de dos, de profil)
  • Le bassin et le départ des jambes (de face, de dos, de profil)
  • Les mains en 3D
  • Les pieds en 3D

Je vous propose aujourd’hui de commencer par la base : le squelette, élément essentiels à étudier en anatomie artistique, car les os créent la structure interne corps, un échafaudage auquel s’attachent les muscles et autre issues moue.

Une manière d’imaginer la relation entre le système squelettique et le système musculaire est de penser que les os sont le « matériel » (le hardware) et les muscles ses logiciels (software). Sans le matériel, les logiciels ne peuvent pas fonctionner.

Ici donc il s’agit de bien observer le squelette et les os qui le compose pour être en mesure de le détecter sous la peau quand vous observer un corps nu. Ou bien quand vous dessinez pour créer un personnage par exemple.

bodyscape-anton-belovodchenko

Observez le squelette ci-dessus vous remarquez une structure complexe. Le squelette est composé d’environ 206 os que l’on classe par famille :

  • Os long
  • Os court
  • Os plat
  • Os irrégulier

Ici le but est de se confronter à un sujet complexe et s’amuser quand même. On va donc commencer par les détails pour attaquer l’ensemble dans un prochain article.

Diviser l’effort pour plus de précision

Vous pensez sans doute que le mieux est de dessiner le squelette dans son ensemble. Oui sur un plan théorique mais dans la pratique c’est très très long et ça demande beaucoup d’effort pour un résultat moyen. Je vous le dit parceque j’ai essayé, et parce que je cherche à optimiser au mieux l’effort fourni et le résultat.

Par ce biais on dessine un, deux, trois, quatre os à la fois pas plus pour s’attarder sur leurs structure complexe et dynamique. C’est aussi l’occasion de voir la beauté sculpturale de leurs formes et d’apprécier la fonction de chacun.
Du coup on divise l’effort que l’on doit fournir pour dessiner les 206 os. De plus on devient plus précis dans l’analyse de la structure des os.
Vous pouvez de votre côté adapter l’exercice pour vous et choisir les zones qui présentent le plus de difficulté.

Ici il s’agit donc d’explorer et de dessiner sans trop se prendre la tête avec les proportions. Pourquoi ? Parce que d’une part en dessinant vous allez les intégrer automatiquement. Et d’autre part, même si nous avons tous le même type d’os, les variations de ces os font que chaque personne est différentes des autres et unique. Une personne peut avoir une mâchoire plus large et une grande cage thoracique et une autre plus fine avec une cage thoracique moyenne. Il en est de même avec les tailles plus grande ou plus petite, les corps fin ou plus trapu.

Voila pour la question des proportions, on y reviendra dans un second temps et dans un autre article !

A vous maintenant ! Téléchargez l’activité et commencez à dessiner

Téléchargez la fiche action, vous y trouverez des références photo anatomique en 3D que vous pourrez vous amuser à copier. Vous verrez à la suite de cela que vous dessinerez plus facilement tout le squelette.

Dites moi dans les commentaire si vous trouvez ça efficace et voyez-vous des améliorations dans vos dessin ?

Références et sources :
Le dessin d’anatomie classique : proportions, mouvement et morphologie dans la représentation artistique du corps humain

Liens de l’application : https://www.anatomyfortheartist.com/

J’ai été convié au Paris Manga & Sci-fi show à Paris qui s’est déroulé les 6 et 7 février derniers. Pour ceux qui ne connaissent pas, cet évènement est une référence pour les fans de mangas et de science-fiction.

Au programme de cet opus : Du cosplay, des jeux vidéo, des concerts de la BD, du shopping, des stars, bref de quoi satisfaire aisément tout fan de pop culture !

Ce qui est fou, vous le verrez au début de la vidéo, c’est que les visiteurs ne sont pas seulement spectateurs de l’évènement, mais aussi acteurs ! Et c’est ce qui a retenu le plus mon attention.
J’ai donc été convié à faire les portraits des visiteurs en style manga, le tout en 5 minutes !

Certains ont passé des mois à fabriquer le cosplay de leur personnage préféré, chacun avec un style, une coupe de cheveux, son maquillage et son costume.

J’ai pris beaucoup de plaisir à dessiner ces portraits et j’aurais pu en faire toute la journée !
Vous verrez que sur la vidéo la partie crayonnée n’est pas très visible (faute à la luminosité) je n’ai donc conservé que la partie au feutre.

Niveau : Intermédiaire
Support de cours sous forme d’activité à télécharger à la fin de l’article pour refaire chez vous en 3 étapes progressives, comme expliqué dans la vidéo.


Il y a deux façons d’aborder le corps en mouvement :

1 – En dessinant le personnage de tête, ce qui demande une connaissance en anatomie et en perspective pour imaginer le corps en mouvement. Si vous avez des connaissances en anatomie cet article vous sera tout de même profitable, dans le cas ou les poses que vous imaginez et dessinez semblent figées.

2 – En observant et en dessinant d’après nature des corps en mouvement. Et cela même en ayant une connaissance approximative voir aucune de l’anatomie.

Si vous commencer à dessiner les personnages, ou souhaitez aborder l’anatomie, il est plus aisé pour vous de commencer par aborder le corps en mouvement par l’observation et la copie d’après nature comme nous allons le faire dans cet article.

Pourquoi ?

Vous développerez votre sens de l’observation, ce qui aura un impact sur la précision de votre trait. Vous allez trouver le “traits juste” plus facilement, ce qui favorisera votre aisance et votre rapidité d’exécution.

Avant d’aller plus loin, je vous recommande de regarder cette vidéo en slow motion. tout est filmé au ralenti, un rythme idéal pour voir comment le mouvement du corps se décompose :

Celle là est pas mal, vous pouvez mettre pause et faire beaucoup de croquis, il y a une variété de mouvement et d’attitude à copier

 

 

En voici une autre si vous le souhaitez

 

Cette impression de mouvement apparaîtra à votre capacité à tracer une ligne souple et fluide. De plus les vidéos de danse ci-dessus et celle de Jet Li ci-dessous nous serviront de référence : moi pour vous montrer, expliquer et vous pour faire l’activité à la fin de l’article. Avec l’activité à télécharger vous allez appréhender le corps dans beaucoup de positions et avec plusieurs points de vus :

  • Cela vous aidera à dessiner les raccourcis (avant bras seulement visible, le reste est caché par le corps. La cuisse et le pieds sont visible mais le tibia est caché parce que la jambe est pliée).
  • A Observer l’expressivité des corps et détecterez les lignes de force présente dans le modèle que vous observez, cela sera d’autant plus facile grâce aux vidéos en slow motion (vidéo au ralentit) qui sublime le mouvement des danseurs.

De cette façon vous aborderez, le cas échéant, l’anatomie de façon plus vivante par la suite.

Akira Toriyama, disait dans une interview qu’il avait beaucoup de mal à dessiner les corps de ses personnages en mouvement quand il avait commencé sa série Dragon Ball Z. Pour remédier à cela il eut la bonne idée de regarder les films de Kung Fu pour décortiquer les scènes de combats et ainsi donner vie à ses personnages en mouvement. Cela lui a également permis de donner aux combats une lisibilité par une mise en scène claire de l’action. Sans lire les dialogues, nous pouvont comprendre tous les coups et les différentes tactiques de combat de chaque personnage.

 

Dans cette vidéo je vais faire la même chose, en mettant pause je dessine sur le vif le personnage sans trop rentrer dans les détails pour me concentrer sur les lignes de forces et l’aisance de mon traits. J’utilise un crayon HB et un crayon gras HB6 pour les masses (zones sombres), l’idée est de privilégier sa qualité d’observation pour dessiner. C’est parti !

Commencer dès maintenant l’activité à faire chez vous

En téléchargeant la fiche action vous pourrez tester en 3 étapes progressives le dessin du corps en mouvement !