Niveau : tout niveaux
Support de cours : des feuilles blanches et votre imagination

Retranscription de la vidéo

Bien le bonjour Messieurs Dame ! Ou Mesdames et Messieurs !

On va faire une activité sur le dessin d’improvisation avec de la couleur.
Prenez quelques feutres, peintures, gouaches, aquarelles ou feutres posca
Munissez-vous de feuilles mix media pas trop chères.

L’idée c’est de dessiner avec de la couleur,
Pas de dessin réaliste, on va faire de l’abstrait,
On enlève ainsi le poids de la représentation.

On va s’amuser à dessiner des formes abstraites.
Faire des lignes et des formes tout simplement en improvisant petit à petit.
En se laissant porter par ce que nous inspire les lignes, formes et couleurs que l’on vient de tracer.

C’est un dessin de l’instant sans planification.
Il en ai de même pour moi. la je ne sais pas ou je vais, peu importe finalement, ça m’intéresse peu.

Je veux voir ce que je fais sans le filtre du résultat final.
J’ai besoin d’être émerveillé par ce que je suis entrain de faire

La feuille est maintenant devant vous, vos outils sous la main.
Le feutre, le crayon ou le pinceau est dans votre main, chargé de couleur.

Inspirer profondément, oublier la peur de rater.
Allez-y, n’ayez justement pas peur de rater.

Vous estimez sûrement que vous commencez très mal, ne vous braquez pas, ce que vous dessiner ne représente rien.

Continuez

Laissez-vous envahir par le plaisir de poser des couleurs.
Ressentez la satisfaction de juxtaposer deux, trois, quatre couleurs.

Sentez-vous libre de rater, soyez à votre écoute.
Les pensées du type, « c’est nul », « je n’aime pas ce que je fais », « ça n’a aucun sens », « ça n’a aucun intérêt », « c’est in-montrable… » toutes ces pensées parasites vous empêche de vivre pleinement ce que vous êtes entrain de faire et de gâcher votre plaisir.

Sachez lâcher prise, ne vous concentrer pas en un point précis, au contraire soyez attentifs a vos gestes, attentif à la façon dont vous posez vos couleurs.

Ne vous jugez ni en bien ni en mal.

En étant attentifs aux couleurs que vous sélectionnez instinctivement, les formes que vous dessinez, vous découvrirez ce qui vous intéresse profondément, vos goûts, vos penchants, ce que cela provoque en vous.

Le résultat importe peu, vous n’êtes pas évalué, vous n’allez pas être noté, c’est l’occasion de sortir de cette culture du résultat apprise dès le plus jeune âge.
Elle nous poursuit jusque dans nos téléphones et ici sur youtube. On se place toujours en juge.

Ne visualisez pas ce que vous voulez dessiner.

Laisser sécher

Ne faites pas appel à votre mémoire.
N’intellectualisez pas
Ne construisez pas de concept, de théorie, de règles, de dogmes sur ce que vous êtes entrain de faire.

Ce moment est par essence éphémère, pourquoi chercher à le saisir ? Peut être pour espérer le revivre plus tard ?
Vous êtes en mouvement, vous avez besoin de remplir vos poumons, de respirer, non pas de vous circonscrire dans des limites que vous vous êtes créé ou que l’on à créer pour vous.

Soyez attentifs aux pensés qui passent par votre tête.

Vous pouvez choisir de les écouter.
Ou ne pas le faire… pour revenir à votre dessin et à l’instant présent.

Tout se joue maintenant sur votre feuille.

Faites des traits,

des aplats,

Un plaisir immense vous envahi, mêlé à un sentiment de satisfaction.

Tentez des choses que vous n’avez jamais essayé.

Vous pouvez recommencer, c’est un jeu sans fin,
Vous en découvrirez plus, cela vous donnera peut être envie de tailler le diamant brut qu’il y a en vous.

Rdv tous les samedi 11h30

A la semaine prochaine ! 🙂